Est-ce le bon moment pour prendre de l’expansion ?
Maxime Theoret août 24, 2020

Climat actuel

Les rapports actuels démontrent que les activités de fusions et d’acquisitions en Amérique du Nord, pour les six premiers mois de 2020 toutes industries confondues, connaissent une baisse significative par comparaison avec les dernières années. Dans les faits, les chiffres sont aussi bas que durant la grande récession de 2009.

Toutefois, pour le marché des concessions d’automobiles qui nous intéresse, les données sont très intéressantes et même, pourrait-on dire, contraire. Je parie même que personne n’avait pas prévu que, quelques mois seulement après l’éclosion de la pandémie au Canada, le marché des transactions de compagnies serait aussi actif et en santé.

Évidemment, à partir de la mi-mars, alors que le confinement débutait, et pour les semaines qui ont suivi, le niveau d’activité était pratiquement au neutre. Toutefois, les transactions qui, pour la plupart, étaient en cours, n’ont pas été annulées, mais ont été reportées dans le temps. Ces transactions ont recommencé à clôturer à partir du 1er juin. Nous prévoyons que les trimestres 3 et 4, soit la période du 1er juillet au 31 décembre 2020, sera particulièrement active en termes de nombre de transactions qui clôtureront.

Ce qui a stimulé la reprise des transactions aussi rapidement, ce sont la bonne reprise des activités et la demande qui est au rendez-vous alors que les salles d’exposition ont commencé à rouvrir leurs portes en mai et que juin a été un mois record pour plusieurs. Encore une fois, les concessions d’automobiles ont démontré que leur modèle d’affaire est capable de surmonter tous les obstacles.

Obstacles

Évidemment, l’environnement actuel rend la conduite des affaires plus complexe, et c’est vrai pour l’achat d’une entreprise. Le principal obstacle du marché actuel est le financement. Les principaux prêteurs ont très rapidement changé leur approche et sont très conservateurs dans le marché actuel. Ils sont davantage préoccupés à travailler avec leurs clients actuels qu’engagés à augmenter leur portfolio. Il n’en demeure pas moins que certains sont prêt à travailler avec un entrepreneur en expansion ; toutefois, ils demanderont sans doute des garanties suffisantes ou une injection en capital plus significatives qu’avant la COVID.

Depuis la pandémie, certains termes inconnus des concessionnaires d’automobiles sont maintenant courants dans les discussions de transaction, comme la balance de vente et les « earn-out ». Ces mécanismes permettre de réconcilier les écarts entre les attentes des vendeurs, des acheteurs et les exigences des partenaires financiers. Il faut donc dire qu’il est plus important que jamais d’être créatif et de s’engager dans le processus pour assurer une transaction gagnant-gagnant.

Des occasions d’affaires ?

Il n’y a aucun doute que le marché actuel peut favoriser et stimuler certaines transactions. Alors que les valeurs restent relativement stables pour les entreprises dans le secteur de l’automobile, il est possible que le climat actuel motive certaines personnes à réviser leur calendrier de retraite. En effet, les derniers mois ont été particulièrement difficiles sur les plans financier et personnel. La gestion de dizaines et, parfois, de centaines de mises à pied de même que l’administration des enjeux sanitaires ont été très lourds sur les entrepreneurs, et, malheureusement, les concessionnaires d’automobiles n’ont pas été épargnés.

Optimisme prudent

Les concessionnaires d’automobiles, pour la plupart, sont relativement optimistes pour les prochains mois et les prochaines années, mais tous restent prudents. Pour la majorité, la dernière décennie a été incroyable avec des augmentations annuelles des ventes au détail stables pour la majorité des constructeurs ; de plus, une correction était à prévoir. Toutefois une correction aussi rapide et aussi intense avec une dimension sanitaire qui amère son lot de complications n’avait été prévue par personne. Ceux qui s’en sortiront le mieux et qui auront la chance de profiter de la crise pour se positionner dans le marché et possiblement prendre de l’expansion seront ceux qui avaient conservé les liquidités suffisantes et qui ont une politique de gestion de la trésorerie efficace.

Conclusion

Nos données les plus récentes sont très encourageantes et nous démontrent que le marché demeure très actif puisque les valeurs continuent de demeurer stables et l’industrie automobile a fait preuve de grande résilience depuis le début la crise sanitaire. De plus, grâce à notre équipe expérimentée, nous réussissons à trouver des solutions à tout obstacle qui peut subvenir. Enfin, grâce aux bonnes relations d’affaires que nous entretenons avec nos clients, les manufacturiers et les sources de financement, nous menons à bien nos transactions jusqu’à ligne d’arrivée, à la grande satisfaction de tous nos clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *