Quand le prix n’est-il pas un vrai prix?
Kevin Leslie février 19, 2020

D’après mon expérience (et l’expérience de certains de mes clients), il y a malheureusement deux prix que vous obtiendrez pour vendre votre entreprise.

Le premier prix vient généralement de ce que j’aime appeler « l’agent paresseux ». C’est le prix qui informe tout le monde que « vous êtes à vendre » et c’est généralement un prix plus élevé que personne ne paiera. C’est le prix que tous les concessionnaires veulent entendre, mais que personne n’est prêt à payer. C’est ce prix qui vous fait croire que vous obtenez ce multiple convoité de 10X. En réalité, cet « agent paresseux » vous a promis le ciel mais ne peut à peine vous présenter quelque chose de décent par rapport à sa promesse. Ce prix est toujours le scénario de « trop promettre et sous livrer » et n’est JAMAIS un prix réel.

Ce qui est vraiment frustrant, est quand ce concessionnaire, maintenant insatisfait, veut essayer une entreprise plus réputée pour aider à réparer le désastre que « l’agent paresseux » a fait; il va chez un conseiller professionnel avec le même chiffre qu’il souhaite parce que « l’agent paresseux » lui a encré dans l’esprit. Le concessionnaire estime que « ce n’est pas le chiffre qui est faussé, c’est l’incapacité de l’agent à vendre qui était en faute ». Il est maintenant de la responsabilité du conseiller réputé de le décevoir avec une présentation précise des valeurs et multiples réels du marché et d’un prix qui leur donne la meilleure opportunité de vendre. Je pourrais continuer pendant des heures à discuter des dommages que le premier prix peut causer à votre réputation, à votre personnel et à toute valeur marchande réelle, mais je ne le ferai pas … Je laisserai cela pour une autre publication bientôt.

Le deuxième prix est le prix que vous obtenez d’une entreprise de courtage réputée et professionnelle, comme DSMA. C’est le prix qui fera bouger votre bien le plus précieux, la seule chose dans votre carrière professionnelle dans laquelle vous avez versé toute votre énergie et acharnement. C’est le prix qui permettra à l’entreprise de franchir le but final le plus rapidement possible, de sorte que vous ne voyez aucun effet indésirable à votre entreprise ou à votre personnel ou à vos clients. Parfois, ce prix n’est pas toujours ce que le concessionnaire vendeur veut entendre, mais en réalité, c’est le bon prix de vente.

Avec plus de 800 évaluations d’entreprises automobiles et 200 transactions réussies au cours des 6 dernières années, DSMA dispose de la base de données la plus diversifiée et la plus précise des informations sur le marché et le plus grand nombre de conseillers sur le terrain pour faire le travail pour vous… nous n’avons pas besoin de gonfler un prix juste pour obtenir une opportunité de vente.

Alors, faites attention aux faux prix et ne vous laissez pas séduire par un prix plus élevé. Tout le monde veut vendre son entreprise autant que possible, après tout, c’est un signe de succès de le vendre pour beaucoup plus que ce que vous avez investi. Mais le marché déterminera combien vaut votre entreprise, pas un « agent paresseux ».

Pour discuter de cet article ou de tout aspect du processus d’achat / vente, n’hésitez pas à nous contacter à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *